Eco-épidemiologie des leptospires endémiques de l’Océan Indien : des bactéries à risque pour les populations humaines ?
Acronyme: ECOSPIR

Financement : Feder Interreg

Résumé.

La leptospirose est un problème de santé publique majeur dans les îles de l’océan Indien. Nos études précédentes, menées dans un cadre One Health, ont révélé des cycles de transmission distincts sur les différentes îles de l’océan Indien, composés de lignées/espèces de leptospires et de réservoirs animaux différents. Le projet ECOSPIR (i) se déploie d’une part en milieu naturel en complétant les données environnementales sur des territoires insuffisamment explorés (Comores, notamment) et (ii) en décrivant les dynamiques spatio-temporelles de l’infection à leptospire chez les populations naturelles de chauves souris réunionnaises, et (iii) développe des approches expérimentales et génomiques visant à identifier les déterminants de virulence et de spécificité d’hôte des leptospires pathogènes. L’ensemble des données générées permettra d’identifier des conditions biotiques (liées à la biologie des animaux réservoirs) et abiotiques (échanges inter-îles) susceptibles de favoriser la transmission des leptospires à l’homme.

 

Instituts Partenaires et référents nationaux:

Ministry of Health of Seychelles:  Léon Biscornet, Doctorant.

Centre National de Documentation et de Recherche Scientifique, Moroni, Union des Comores : Yahaya Ibrahim, Biologiste de la Conservation.